C’est la question que bien des gens soucieux de vérité et de notre passé, devraient se poser : car demeurent cachés, non seulement des évènements militaires notamment les batailles de Montcornet et d’Abbeville qui viennent conforter les idées d’un colonel, Charles de GAULLE, alors peu connu de nos contemporains de l’époque, idées que le colonel de GAULLE avait énoncé dans son livre  paru en 1934, « vers l’Armée de métier » et aussi le 21 janvier 1940 , par un mémorandum sur l’avènement de la force mécanique envoyé à 80 personnalités politiques et militaires, sans grand résultat d’ailleurs dans ce dernier milieu.

Lire l'article