Indochine

Actuellement un grand débat est en cours qui concerne la Gendarmerie Nationale. On a craint que son passage sous la tutelle du ministère de l’Intérieur lui fasse perdre son statut militaire, statut auquel tiennent tous les officiers et gendarmes qui servent dans ses rangs, qu’ils soient mobiles ou départementaux ou encore gendarmes de l’Air, de la Marine ou d’autres spécialités. Il semble maintenant que nous devrions être rassurés sur ce point si l’on en croit les parlementaires membres de la commission de la Défense qui nous ont reçus récemment.

Lire l'article

 

Le commando 32 , Sénée, qui a été regroupé à Doson après avoir évacué l’ile Rousse au large de Campha Port, puis l’usine Briffaut à Haîphong embarque à la base navale d’Haïphong vers six heures du matin à bord du LCT 9065 commandé par le lieutenant de vaisseau REQUIN, avec lequel nous avons effectué nombre de missions tant sur les côtes du Than Hoa, que sur le fleuve Rouge. 

 

C'était donc vrai... J'allais en 1986 exorciser un vieux démon. Effectuer un 3° séjour en Indochine, 32 ans après le second. Ce séjour, assurément, ne figurerait pas sur mon livret matricule, mais quelle incroyable aventure. 
C'est ainsi, qu'en ce matin gris du 29 octobre 86, nous nous sommes retrouvés à Roissy; une vingtaine d'anciens du corps expéditionnaire (certains avec leurs épouses), toutes armes confondues. Fantassins, paras, aviateurs, marins, SPFAT, matériel, gé