Des Hommes à l'honneur

Né le 19 novembre 1929 à Mons en Baroeul dans le département du Nord,  au sein une famille ayant connu les vicissitudes des guerres ; en effet sa grand-mère, originaire de Lorraine se voit contrainte en 1871 après la défaite de Sedan et le traité de Francfort d’abandonner ses biens et de partir avec 20 kg de bagages plutôt que de devenir allemande ; en 1914-1918 la famille de son père subit l’occupation allemande, comme en 1940-1945 ... 

Lire l'article

Pierre POULY est surtout connu dans les milieux tauromachiques tout d’abord comme torero où il reçoit l’alternative en 1920 et bien plus tard devient une personnalité incontournable et hors du commun dans ce milieu, comme «  Empressa des arènes d’Arles » qu’il va diriger durant 35 ans à partir de 1950 ; il sera également celui qui a mit au point en 1952 la féria d’Arles pour le week-end de Pâques.

Lire l'article

Il fut le délégué départemental des Bouches du Rhône du Comité Médical de la Résistance.
Après le désastre de mai et juin 1940, il fut de ceux qui relevèrent la tête face à l’occupant nazi et dès 1942 il fit partie et même fut un des créateur du comité médical de la résistance dont il deviendra rapidement le responsable.
 
9 Mars 1945
Tous ceux qui étaient en Indochine à ce moment là (on ne disait pas encore le Viêt-Nam) ne peuvent entendre prononcer cette date sans un pénible frisson car, pour tous, elle fut le début d'une terrible épreuve qui, pour beaucoup (trop hélas !) se termina tragiquement. Je ne pourrai redire ici les noms de tous les camarades, de tous les amis qui sont tombés là-bas, à cette époque. Mais tous restent dans nos coeurs. Sans parler de tous ceux qui eurent à subir l'emprisonnement et les sévices du "vainqueur".
 
Né à Tarbes le 14 novembre 1909, il fait une grande partie de ses études au Prytanée Militaire de la Flèche près du Mans et en 1929 il entre à Saint-Cyr - Promotion général Mangin.
Sorti dans les premiers, il choisit l'Infanterie Coloniale et en 1931, rejoint le 8° régiment de tirailleurs sénégalais, cantonné à la caserne Grignan à Toulon ; de 1932 à 1935, il effectue un séjour en Côte-d'Ivoire au BTS 5, chef de la subdivision administrative de Tai et travaille également au profit d'une mission topographique en A.O.F.