A.F.N.

Depuis quelques années la désinformation et l’instrumentalisation de l’Histoire est devenue chose courante, et elle est le fait bien souvent d’hommes ou de groupes politiques se voulant « Hommes de vérité » ; or il est prouvé qu’il n’en est rien et qu’ils veulent tout simplement se servir de  « leur vérité » à des fins partisanes et politiques, n’hésitant pas la plupart du temps à salir leur pays , La France, pour récupérer de futurs électeurs , n’hésitant pas à trahir littéralement leur pays pour s’attirer la sympathie d’étrangers fraichement naturalisés…

Lire l'article

Le 3° Régiment de Parachutistes Coloniaux est cantonné dans la périphérie de Bône et dans la région de Duvivier, et le commando auquel j’appartiens est logé au foyer rural de ce village. Certes nous n’avons pas encore fait nos preuves malgré  nombre d’opérations auxquelles nous avons participé n’ayant jamais eu de véritables « accrochages ». 
Nous recevons l’ordre d’embarquer dans les véhicules du Train pour être acheminés dans un premier temps sur Tébessa, puis par Youks les bains vers le poste de Guentis.
 

L’opération de rétablissement de l’ordre conduite, il y a cinquante ans par le général Massu est passée dans l’histoire sous le nom de bataille d’Alger. Dans le déroulement de la guerre d’Algérie elle constitua un évènement important mais pas plus que les batailles des frontières en 1958, le retour au pouvoir du général de Gaulle après le 13 mai 1958 et surtout l’évolution du discours du Général. A partir de 1960, s’affirmait progressivement sa volonté de séparer l’Algérie de la France.

Lire l'article

Depuis le 5 juin le Régiment qui a quitté sa base arrière de Bône, a été mis à la disposition du général VANUXEM pour effectuer toute une série d’opération dans les Némentchas, zone particulièrement sensible où transitent de nombreuses caravanes de ravitaillement venant de Tunisie pour apporter une aide aux bandes du FLN en Algérie. Le terrain montagneux, coupé par des thalwegs importants, la présence de nombreuses grottes, les éboulis, permettent ainsi aux rebelles de gagner view site du pays, le barrage, la ligne Morice n’existant pas encore.

Lire l'article

Baptême du Feu dans la soirée du 19 janvier 1957
La veille, sur la route basse qui menait à Beni-Saf, une voiture avait été attaquée, et les deux passagers égorgés. Cette route était interdite car très dangereuse. 
Une opération à l'échelon compagnie avait été organisée et la 9ème Compagnie du Capitaine PEDRONI en avait été chargée. Le ratissage de la Zone avait abouti dans le secteur où se trouvaient quelques Mechtas et une ancienne briqueterie.