1939 - 1945

La division Brandebourg a été mise sur pied à l'automne 1939, par le capitaine Von HIPPEL à Brandebourg-sur-Havel. Ses hommes seront « les Brandebourgeois ».

Au début ils dépendront du service action, le bras armé de l'Abwehr (le bataillon II chargé des sabotages et de la subversion), et seront sous les ordres de l'amiral Canaris. 

Lire l'article

Dans la nuit du 24 au 25 janvier 1944, le 4° Régiment de tirailleurs tunisiens se met en place ; ses trois bataillons commandés respectivement par les Chefs de bataillon BACQUE pour le 1°, BERNE pour le second et GANDOUET pour le 3° vont faire mouvement dans des conditions effroyables, l’assaut étant lancé au plus près du Cifalco, dominant le Rio Secco qui roule des eaux fangeuses et glacées  ; en face d’eux la ligne Gustav puissamment fortifiée tenue sur ce massif par le 131° Régiment poméranien et une artillerie dotée de multiples observatoires.

Lire l'article

Le Vercors représente un symbole important de la Résistance en France au même titre que le plateau de Glières et le Mont Mouchet
En effet déjà fin août 194l à Grenoble cinq hommes tous membres de la SFIO et anciens élus parlent de reconstituer leur parti dissout sur ordre du gouvernement de Vichy ; il y a là Léon MARTIN, ancien Député Maire de Grenoble, révoqué par vichy, Eugène CHAVANT, ancien maire de Saint Martin d'Hères et Aimé PUPIN. Des contacts vont être noués assez rapidement avec Jean Pierre LEVY qu vient de créer le mouvement Franc-Tireur.
On ne parle pas encore du Vercors, mais déjà l’embryon d’une organisation de Résistance a été créé par le docteur SAMUEL de Villard-de-Lans .
 

Le 14 août 1941, la charte de l’Atlantique, déclaration solennelle qui fait suite à la rencontre à bord du cuirassé USS AUGUSTA en plein Atlantique au large de Terre Neuve, entre le Président des Etats-Unis d’Amérique et le Premier ministre britannique, annonçant quelques principes adoptés par les deux hommes notamment, « le respect des peuples à choisir la forme du gouvernement sous laquelle ils souhaitaient vivre et souhaitent voir le droit de souveraineté et l’autodétermination restauré à ceux qui en ont été privés par la force ».

Lire l'article

Le Vercors représente un symbole important de la Résistance en France au même titre que le plateau de Glières et le Mont Mouchet
En effet déjà fin août 194l à Grenoble cinq hommes tous membres de la SFIO et anciens élus parlent de reconstituer leur parti dissout sur ordre du gouvernement de Vichy ; il y a là Léon MARTIN, ancien Député Maire de Grenoble, révoqué par vichy, Eugène CHAVANT, ancien maire de Saint Martin d'Hères et Aimé PUPIN. Des contacts vont être noués assez rapidement avec Jean Pierre LEVY qu vient de créer le mouvement Franc-Tireur.
On ne parle pas encore du Vercors, mais déjà l’embryon d’une organisation de Résistance a été créé par le docteur SAMUEL de Villard-de-Lans