1939 - 1945

En 1916, les accords SYKES-PICOT accordent à la France la tutelle du Liban et de la Syrie, la Grande-Bretagne, elle obtenant la Palestine, le futur royaume de Transjordanie et celui d’Irak, trois régions riches en pétrole, notamment autour de Mossoul, la France recevant 25% de la production pétrolière.
Mais le Royaume Uni toujours soucieux de son expansion coloniale voit toujours en la France un rival et les services spéciaux britanniques, notamment l’Intelligence Service, n’auront de cesse d’intriguer et de créer des problèmes non seulement à nos avoirs, mais également de tenter de soulever les populations locales contre notre pays.
 
Le 17 janvier 1941, le général LEGENTILHOMME, prend le commandement des Forces Françaises Libres en Afrique orientale, désigné par le général de GAULLE qui a décidé que tout ce qui fait l’ensemble des Forces Françaises, devait reprendre le combat et ainsi participer à la campagne d’Erythrée.
Mais que représente cet embryon d’armée que le chef de la France Libre envoie au combat ?
 

Déjà à Marseille le 18 octobre 1941, BATZER Georges, d'origine britannique, photographe, 11 Place de la Bourse est arrêté à son domicile, 250 bd. Chave, il faisait des faux tampons et des papiers d'identité pour permettre aux juifs réfugiés à Marseille de fuir. Il mourra à Dachau.

Lire l'article

Peu après 03 heures du matin le 22 juin 1941, les armées du III° Reich, rompant unilatéralement le pacte germano-soviétique signé le 23 août 1939, franchissent la ligne de démarcation fixée par les accords.
L’opération « Barbarossa » est déclenchée et un nouveau front s’ouvre à l’Est. Les forces allemandes divisées en trois groupes d’armées, le nord commandé par Von LEEB, celui du centre par Von BOCK et du Sud par Von RUNDSTEDT foncent sur Leningrad (Saint-Pétersbourg), Moscou et Kiev.
Rapidement et ce dès le 26 juin 1941, la résistance des forces russes s’effondre, puisque après quatre jours de siège, la zone fortifiée de Brest-Litovsk est prise et qu’au cours de l’été les forces mécanisées allemandes avancent rapidement faisant un nombre impressionnant de prisonniers et capturant des quantités de matériels.
 
L’archipel de Saint Pierre et Miquelon comprend deux îles qui sont situées à une vingtaine de kilomètres de la côte Sud de Terre Neuve, possession canadienne. A l’époque en décembre 1941, la population des deux îles, Saint Pierre, la plus importante est de 4000 âmes, tandis que Miquelon n’en compte que 500 ou 600. Ces deux îles sont en fait constituées de deux grands rochers avec peu de végétation avec un climat particulièrement rude, notamment l’hiver où la neige et glace recouvrent tout.
Les seules activités de ces deux îles sont la pêche et la conserverie compte tenu de la proximité immédiate des bancs de Terre Neuve.