On liquide nos Comptoirs des Indes; le peuple de France reste indifférent, la grande presse  se décide enfin à en parler mais sans émotion, comme d'une chose normale ; au Parlement pas une voix ne s'élève pour protester.

Lire l'article