Le 2 août 1990, Saddam Hussein envahissait le KOWEIT avec lequel il était en pourparlers à propos de litiges faisant suite à la guerre IRAN – IRAK (1980-1988). Il offensait ainsi le président Moubarak et le roi Fadh d’Arabie qui participaient à ces échanges diplomatiques. Il provoquait les Nations Unies et particulièrement les Etats-Unis pour qui la zone du Golfe arabo-persique avait une importance capitale.

Lire l'article