Dans la nuit de mercredi 16 janvier 2013, Marcel BOURGEOIS nous quittait dans son sommeil: avec lui disparaît un survivant de l’Histoire de l'Indochine qu’encore peu de gens connaissent. Pour moi ce fut un rude choc, puisque le midi nous déjeunions ensemble en compagnie de sa fille, et je ne pouvais imaginer qu'un jour il puisse partir, tellement je le croyais immortel sachant qu'il avait traversé des périodes excessivement périlleuses et s’en était toujours bien sorti. Il symbolisait pour moi la vie et l’Indochine éternelle, celle qui nous a marqué lui et moi à tout jamais ...

Lire l'article