Des événements

Le 6 août 1945, la première bombe atomique tombe sur Hiroshima, suivie de la seconde sur Nagasaki le 9 août, annonçant la capitulation japonaise qui est effective le 14 août, le 2 septembre étant la date choisie par le général Mac Arthur pour la signature officielle de la reddition de l’empire du Soleil Levant.
Hô Chi Minh comprend aussitôt que l’Indochine allait devenir un enjeu et qu’il fallait agir immédiatement avant l’arrivée probable des troupes alliées.

 Avant toute chose, il y a lieu de bien situer cette année 1946 qui voit défiler nombre d’évènements tant en métropole qu’en extrême orient.

Tout d’abord c’est la situation en France qui du fait du départ du général de GAULLE va se dégrader, l’arrivée au pouvoir de divers gouvernements à majorité variable engendrant une instabilité gouvernementale chronique, des actions menées par l’amiral Thierry d’Argenlieu peu conformes à faciliter les négociations en cours entre français et vietnamiens après la rencontre avec Hô Chi Minh en baie d’Along le 24 mars 1946 négociations devant débuter par la conférence de Dalat.
 

Lire l'article