Nam Dinh, troisième ville du Tonkin, comptant près de 40.000 habitants, ville florissante de par son industrie textile, n’échappe pas au coup de force vietminh du 19 décembre 1946.
La ville à cette époque, n’a qu’une petite garnison composée du II° bataillon du 6° Régiment d’Infanterie Coloniale, moins une compagnie restée à Haïduong, soit environ 450 hommes et les familles européennes des cadres de la cotonnière, des administrateurs, et des employés de la banque d’Indochine.