Alors que j’étais vice-président national délégué de l’Union fédérale à Paris, il m’est arrivé très souvent, et même plus, de représenter mon ami Serge COURS, président national, à de nombreuses manifestations ou rencontres.
Ainsi un soir de l’an 2000 me suis-je retrouvé à l’Institution Nationale des Invalides à une cérémonie, où un journaliste marseillais de talent, Monsieur Jean-Jacques JORDI présentait son livre « Les harkis ou la mémoire enfouie » cérémonie à laquelle assistait bien sûr le Secrétaire d’Etat aux anciens combattants, monsieur Jean Pierre MASSERET.