Il fut le délégué départemental des Bouches du Rhône du Comité Médical de la Résistance.
Après le désastre de mai et juin 1940, il fut de ceux qui relevèrent la tête face à l’occupant nazi et dès 1942 il fit partie et même fut un des créateur du comité médical de la résistance dont il deviendra rapidement le responsable.