Comme toujours avant d’analyser une bataille, son déroulement et ses conséquences, il y a lieu de confronter les forces en présence.
Le 13 mai 1940, les forces allemandes et notamment la 1° et la 10° Panzerdivisions réussissent à franchir la Meuse et à percer les lignes de défense françaises.
Dès le 14 mai à l’aube grâce au génie allemand qui avait lancé dans la nuit des ponts de bateaux, les blindés allemands franchissent le fleuve et les deux divisions arrivent à concentrer en grande partie leurs engins blindés.
Le général LAFONTAINE, commandant la 53° division, tente bien de les arrêter par différentes contre-attaques, mais ses unités écrasées par la puissance de feu allemande sont pratiquement désarticulées et il n’y a donc plus de défense effective au Nord du mont Dieu et de Stonne.