Des événements

Le 10 mai 1940 les forces allemandes attaquent sur l’ensemble du front, les unités alliées, britanniques et françaises, foncent en Belgique pour porter secours à l’armée belge dans le cadre de la manœuvre Dyle-Breda, ce qui représente la première erreur tactique du général GAMELIN, qui en autre va se priver de son armée de réserve, commandée par le général GIRAUD, stationnée en Champagne dans la région de Reims et va la faire déplacer dans la région d’Anvers.
En Hollande les allemands sont à Rotterdam qui capitule le 13 mai, en Belgique les parachutistes allemands transportés par planeurs prennent le 12 mai le fort d’Eben-Emael, du 12 au 14 mai c’est la bataille d’engins blindés à Hannut, puis Gembloux du 14 au 15 mai, où les troupes françaises résistent bien, mais doivent se replier compte tenu de l’avance des blindés nazis.
 
Les armées françaises qui comptaient après la mobilisation 5.782.000 hommes dont 2.680.000 en unités combattantes étaient réparties sur le front Nord- Est  2.240.000 hommes et sur le front Sud-est 182.000 hommes
L’Etat-major avait également désigné les différents théâtres d’opération :
- Le Nord-est commandé par le général GEORGES
- Le Sud-est par le général OLRY
- L’Afrique du nord par le général NOGUES
- Le Moyen Orient par le général WEYGAND