Bien avant le jour une fusillade éclate à Bazeilles, des éléments bavarois profitant de l’épais brouillard s’étant glissés discrètement vers les premières maisons du village sans donner l’éveil, n’ayant rencontré d’ailleurs aucun postes avancés français ; d’un coup trois bataillons bavarois surgissent vers quatre heures trente dans les rues de Bazeilles, mais viennent se heurter aux défenses érigées par les marsouins en travers des rues et dans les habitations transformées en véritables redoutes… Les chasseurs bavarois sont littéralement rejetés subissant des pertes importantes notamment dans la grande rue du village, mais réussissent tout de même à s’éparpiller dans les rues latérales.

Lire l'article